Business image

A propos de l'auteur

RalitzaPhotography-6954-2

  

 

Claire Devleminckx 

Conseils en image

Région bruxelloise - cldrelooking-contact@yahoo.com

Facebook : Claire Devleminckx - Consultante en image personnelle

Twitter : @CLDrelooking

LinkedIn : Claire Devleminckx

Depuis plus de vingt ans, je travaille en entreprise et surtout dans une grande administration, pour laquelle j'ai également passé six ans en poste diplomatique à l'étranger.  C'est un constat qui m'a amenée à créer ce blog : quand j'ai commencé à travailler, mes collègues étaient tous et toutes habillés de manière formelle : costume-chemise-cravate pour les hommes, veste-blouse/chemisier-jupe/pantalon pour les femmes.  A cours des années, j'ai vu tous ces codes non-écrits littéralement se déliter et l'on constate maintenant, en Belgique du moins, un laissez-aller certain dans les tenues vestimentaires.  Or, pour arriver à un certain niveau de responsabilité, les codes existent toujours bel et bien.  Qui les maîtrise sera favorisé par rapport à qui ne les maîtrise pas - ou les ignore.

Le désir d'entrerprendre une aventure nouvelle m'a poussée à à suivre des études de conseil en image, que j'ai effectuées chez Colour Me Beautiful, à Londres.

Ce blog est un espace où, je l'espère, le lecteur ou la lectrice trouveront des conseils, trucs et astuces qui lui seront utiles dans sa vie professionnelle.  Je le laisse volontairement neutre dans sa présentation, contrairement à mon autre blog, consacré lui à l'image personnelle.

J'aborderai ici des sujets tels que le dress code, l'étiquette au travail, le langage non-verbal et autres lectures qui font mon quotidien de consultante en image.

 

 

Disclaimer

Les publicités affichées ci-dessous sont générées de manière automatique par Google et Canalblog.  Il n'y donc aucun lien entre les produits ou services proposés et mon activité professionnelle.

 

 

Posté par celira à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 décembre 2013

Noël au bureau

C'est pour cette semaine, la semaine prochaine ou début janvier : que ce soit un déjeûner, un dîner, une réception, une soirée, vous n'y couperez pas, on fête l'an neuf dans les bureaux et parfois plus qu'une fois.  Certaines s'en réjouissent, d'autres pestent contre cette obligation, mais bon gré mal gré, tout le monde ou presque y participe.

Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre ?  De deux choses l'une, soit vous avez le temps de rentrer à la maison pour vous changer, soit vous y allez directement à partir du bureau.  

Dans le second cas, vous pouvez emporter avec vous un top un peu plus festif, d'une couleur plus vive, d'un tissu plus soyeux ou plus brillant, que vous pourrez enfiler au moment voulu.  Ajoutez-y un beau gros collier, retouchez votre maquillage des yeux et des lèvres, passez une paire de chaussures à talons hauts et vous voilà fin prête pour le repas festif.  

Pour faire la fête sans faux pas, cherchez à savoir comment s'habillent vos collègues et les autres femmes dans la hiérarchie et calquez votre tenue sur la leur.

Dans tous les cas, souvenez-vous qu'il s'agit d'un événement professionnel et que les décolletés plongeants, jupes fendues très hauts, talons vertigineux et autres maquillages de stars ne sont pas les plus appropriés…     De même qu'être taggée sur Facebook dans un état légèrement ou carrément éméché.

Bon amusement !

Posté par celira à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2013

Mes clientes m'écrivent...

Apart from being a fun way to spend some time, just one colour analysis appointment with Claire has a practical impact for me every single day. No more time consuming puzzling about which top to wear with which skirt, no more dilemmas when  buying clothes, no more guessing what will look good. Now I know the colour rules specifically for me and can use them to ensure I look good whatever the occasion. Looking good improves my mood, confidence and energy levels and somehow makes busy days easier. I wish I had had my colours analysed years ago, maybe I wouldn't have so much useless black in my wardrobe now!

J. - September 2013

XX

16 septembre 2013

Mes clientes m'écrivent...

Accueil sympathique dans un cadre propice à la détente (vue sur jardin arboré). Ce que j'ai le plus apprécié dans la consultation couleurs: le nuancier très complet avec des échantillons en tissu qui rendent mieux les couleurs qu'un nuancier sur papier glacé, les conseils personnalisés pour combiner au mieux les couleurs entre ellesla possibilité d'acheter sur place les produits utilisés pour la séance de maquillage.

S. - Septembre 2013

Posté par celira à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2013

De la symbolique des couleurs

On les porte souvent sans trop se poser de questions et pourtant... les couleurs véhiculent un message.  Si dans la vie privée les choix sont vastes et n'entraînent que peu de conséquences, il n'en va pas de même dans la vie professionnelle et il est bon de savoir quel message on veut faire passer pour savoir quelles couleurs on va porter.

Envie d'en savoir plus sur les couleurs ?  J'organise, le samedi 21 septembre, de 10 heures à 13 heures, un séminaire d'initiation aux couleurs.  Plus d'informations en cliquant ici.

Mais entretemps, et pour vous donner un aperçu du séminaire, voici déjà un peu de symbolique des couleurs.  Je vais me concentrer sur les couleurs "principales", à savoir le noir, le rouge, le bleu, le brun, le vert et le pourpre/violet et je me suis basée, pour préparer cet article, sur l'excellent livre de Michel Pastoureau, "Le petit livre des couleurs", paru en livre de poche et en vente à 4,85 € sur Amazon; j'ai également puisé quelques idées sur le net, à savoir sur www.code-couleur.com.

31Hx3+5t+2L

Source : Amazon

Commençons tout d'abord par le noir.  

Ceux qui me lisent régulièrement, qui viennent m'écouter lors de mes conférences ou encore mes clients, savent que le noir n'est pas mon ami.  Le noir n'est pas à proprement parler une couleur.  Il y avait, anciennement, deux noirs : le noir brillant, qui vient du latin niger et était un "bon" noir et le noir mat, inquiétant car associé à la terre et aux ténèbres représentant la mort et l'enfer.  Le noir balance toujours, aujourd'hui, entre ces deux attributs.

Du côté de ses avantages, le noir est sobre, élégant, simple, humble, il est l'attribut du pouvoir et de l'autorité.  Du côté de ses inconvénients, sa sobriété frise l'austérité et il est loin d'aller à tout le monde.  Le noir fait passer une idée de distance entre soi et les autres, voire d'arrogance; c'est pour les Occidentaux la couleur du deuil.  Il est associé à peu de choses positives : ne dit-on pas une colère noire, une humeur noire, broyer du noir, voir les choses en noir ?  C'est donc une "couleur" à utiliser avec parcimonie et je préfère nettement conseiller le gris anthracite, qui a les mêmes qualités sans en avoir les inconvénients.

 

Après le noir, vient le bleu.  

Michel Pastoureau le décrit comme "une couleur qui ne fait pas de vagues"qui a su, petit à petit, s'imposer comme une star des couleurs.  Longtemps mal aimé car difficile à fabriquer, le bleu, le bleu était associé à une mauvaise réputation voire au ridicule.  Il n'y avait d'ailleurs aucun terme en latin pour qualifier cette couleur et notre mot bleu vient du germanique "blau", de même que azur vient de l'arabe "azraq".  Mais le bleu a conquis ses lettres de noblesse au XIIè et XIIIè siècles, du fait d'un changement dans les idées religieuses et devient, au XVIIIè siècle, la couleur préférée des Européens.  C'est une couleur consensuelle, conservatrice, discrète, mais qui dans sa version foncée passe quand même un message d'autorité.  Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le drapeau européen et le drapeau des Nations unies sont bleus.  S'habiller en bleu fait passer une idée de confiance et de solidité : on sait que l'on peut compter sur vous.

 

Quant au rouge, on pourrait écrire des romans à son sujet.  

C'est une couleur hypnotique car double : rouge du feu, rouge du sang, la vie et la mort réunies en une seule couleur.  Le rouge vif est énergie, dynamisme, force, pouvoir, autorité, qui reflète un principe mâle; le rouge sombre est le rouge de l'interdiction (le "stop"), du secret (les "red light districts"), de l'alerte, de ce qui n'est pas révélé aux profanes et relève d'un principe femelle.  C'est la couleur par excellence, d'ailleurs le même vocable signifie "couleur" et "rouge" en espagnol et en latin.  C'est une couleur très forte et très importante, qu'il faut porter dans certaines circonstances, mais pas dans d'autres.  Si je dois donner un exposé face à un auditoire qui pourrait ne pas être acquis à ma cause, je vais porter du rouge.  Cette couleur d'un côté me donnera l'énergie pour affronter mes auditeurs et de l'autre, elle prouvera à mes auditeurs que je sais de quoi je cause.  Je le porterai avec parcimonie : un foulard ou, au maximum, une veste.  Plus, ce serait faire preuve d'agressivité !  

 

Le brun évoque une quant à lui la terre et donne donc une impression de solidité, de confiance, de douceur et de sérieux.  C'est une couleur neutre qui doit être employée à dose modérée.  Trop de brun ou de beige donne une impresssion de fadeur et si l'on veut avoir de l'impact, il faut l'utiliser avec parcimonie.

 

Le vert est une couleur qui n'a pas toujours eu bonne réputation.  

Couleur chimiquement instable, dangereuse et difficile à obtenir, elle a transporté cette instabilité au niveau symbolique et a longtemps été considérée comme une couleur inquiétante.  C'est la couleur du hasard, de la chance, du jeu (pensez au tapis vert et aux méchants dragons verts !), qui représente les deux versants d'une situation : nouvel amour et infidélité, fortune et infortune...  C'est durant la période romantique que le vert est remonté dans notre estime et que nous l'associons désormais à la nature, au végétal, à l'apaisement, à la concentration.  Les professions qui mettent l'accent sur la bonne santé et sur la "zénitude" aimeront s'entourer de vert.  Imaginerions-nous un magasin bio avec du rouge vif ?  Non, bien sûr; par contre le vert nous confortera imméditament dans l'idée que l'on est au bon endroit.

 

Et finalement, je termine avec le pourpre/violet.

 

Du côté positif, le violet incite au rêve, à la méditation et à la spiritualité.  Du côté négatif, c'est la couleur de la mélancolie et de la solitude; c'était aussi, au début du XXè siècle, la couleur du "demi-deuil", celle que l'on portait quand l'on avait retrouvé un peu de sérénité après la perte d'un être cher mais que l'on n'était pas encore de retour dans le tourbillon de la vie.  Une couleur pour les mamies le violet ?  Pas uniquement, c'est une couleur excellente pour toute personne dont le métier consiste à écouter les autres, à les apaiser et à les rassurer.

 

 

Inserts colorés : Colour Me Beautiful

Posté par celira à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Mes clientes m'écrivent...

J'ai consulté Claire avec l'objectif d'avoir un retour objectif sur l'image que je renvoie ainsi que pour me guider vers un nouveau style. La consultation a été d'un grand professionalisme. Je suis très satisfaite des conseils apportés, qui respectent ma personnalité. Ainsi par exemple, j'ai peu l'habitude de me maquiller. Claire a su me montrer comment mettre en valeur mon visage par un maquillage très léger.

C.F. - août 2013

 

Posté par celira à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2013

En short au bureau

J'ai lu il y a quelques jours un article dans un magazine belge qui expliquait aux femmes comment porter le bermuda et le short au bureau.  Dans la même ligne, une enseigne britannique assez classe publiait sur sa page Facebook une série de photos de vêtements à porter au bureau par ces températures estivales; dont un short.  Avec pour commentaire d'une internaute qu'elle voyait mal comment elle pourrait être autorisée à porter le short au bureau.

Ce qui m'a amenée à m'interroger sur le sujet.  En short.  Au bureau. 

Petit tour sur internet, les premiers articles que Google me donne sont relatifs à l'importante littérature sur le port du short ou du bermuda pour les hommes.  Et première confirmation, c'est assez mal vu, sauf si l'on travaille dans une start-up informatique ou dans un environnement créatif.  Dans un environnement plus conventionnel, cela peut être toléré à condition que l'on ait pas de fonctions de représentation ou de contact avec le public.  Un jeune employé au service logistque d'une société de transport, pas de problème, mais j'imagine aisément le type de réaction que mon comptable recevrait s'il arrivait en short lors d'un important contrôle fiscal...   Plus on monte dans la hiérarchie, plus le costume masculin se codifie, et, oui, les hommes souffrent de la chaleur.  En Belgique, on pourra maintenant sans problème porter une chemise à manche courte et un pantalon de coton par les grandes chaleurs, mais on redeviendra plus formel si on a une réunion importante.

Ma recherche suivante m'a amenée sur les shorts au bureau pour les femmes.  Beaucoup moins de littérrature ici.  Sauf un article dans lequel l'auteure explique que cela donne un air "sexy".  Et c'est bien là que le bât blesse pour les femmes.  Car si l'on peut être sexy dans sa vie privée, un peu de réserve est nécessaire dans sa vie professionnelle si l'on veut paraître pro.  Féminine au bureau, oui, sexy, non.  Les femmes font encore et toujours face à de nombreux stéréotypes et barrières et ce n'est pas nous rendre justice que d'en rajouter une couche toutes seules...  Je vais peut-être paraître vieille bique réac' pour certaines, mais on va au bureau en premier lieu pour travailler et pas pour draguer et donc on s'habille en conséquence : jupes ou robes en coton léger ou en lin, chaussures ouvertes, nous avons toute une garde-robe à notre disposition pour passer la canicule.

Tout ceci est asséné d'une manière un peu péremptoire et certain(e)s peuvent se poser la question du "pourquoi doit-on éviter de porter un short au bureau ?".

Tout d'abord, pour l'image de marque de votre entreprise.  Certaines entreprises françaises ou américaines ont un dress code parfois assez stricts qui décrit ce qui peut et ne peut pas se porter au bureau.  L'Union des Banques Suisses s'est retrouvée dans la pressse il y a quelques années pour avoir émis des recommandations quant à la couleur des sous-vêtements pour les femmes...  Sans en arriver là, si l'on tient à son job et que l'on veut représenter son entreprise avec efficacité et professionalisme, on se doit d'adopter une bienveillante neutralité, ce qui n'empêche pas d'avoir de l'impact et d'exprimer sa personnalité en choisissant ses couleurs, ses coupes de vêtements et ses accessoires.  

Ensuite, pour l'atmosphère au bureau.  Les tenues hors du dress code habituel génèrent automatiquement et inévitablement des commentaires pas toujours élogieux et pas forcément devant vous.  Cela peut susciter envie, jalousie, ragots et quelques soucis que la DRH va devoir gérer et ce n'est pas nécessairement à votre avantage.  

Finalement, pour votre image à vous.  Avez-vous envie d'être connu pour être le gars du service achats qui a des jambes canon ou la fashionista du 4me ou plutôt pour votre capacité à respecter les délais ou à être celui ou celle qui trouvera une solution aux problèmes de son service ?

Posté par celira à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mai 2013

Mes clients m'écrivent...

It never occurred to me that my confusion about clothes buying was because my previous colour advice was out-dated, and I must admit I was a bit resistant to such radical change (from warm to cool).   In the months before I saw Claire I had already made some clothes purchases which "didn't fit" with what I was used to buying, or with my previous colours.     Lo and behold, Claire diagnosed that even bigger changes were needed, so bit by bit I'm changing my wardrobe, jewellery (including resurrecting some old pieces which had been at the bottom of the drawer for many years), and accessories.   Having a CMB update every five or six years is really useful in adjusting what you buy and wear to match any skin, hair or other changes.   Definitely recommended ! "

M - janvier 2013

Posté par celira à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 mai 2013

Comment sélectionner sa photo pour LinkedIn ?

Je suis souvent sur LinkedIn et pour cause, quand on est consultante, on doit bâtir et élargir son réseau et on découvre donc l'utilité de LinkedIn.

En discutant avec une cliente l'autre jour, nous sommes tombées d'accord sur le fait que beaucoup de personnes choisissent leur photo pour LinkedIn un peu comme elles la choisiraient pour FB.  On voit donc, dans le désordre, des photos avec des lunettes de soleil, des photos de vacances, des photos un peu floues et des photos où l'on n'est pas très soigné.  Bien entendu, le type de photo que l'on choisira dépendra aussi du secteur dans lequel on travaille, mais il y a quand même un certain nombres de règles à respecter.

Je me suis donc dit que j'allais faire un post sur ce sujet.  En cherchant l'adresse de Ralitza Sultanova, qui se spécialise entre autre dans la photographie à but professionnel, je suis tombée sur son blog et j'ai vu qu'elle venait de publier un article sur le même sujet.  Ce qui m'épargne donc du travail, car je me contenterai ici de vous citer ses sept lignes directrices pour une bonne photo à usage professionnel :

1. Il vaut mieux ne pas publier de photo que publier une mauvaise photo

2. Définissez votre message

3. Adaptez votre tenue et votre langage non-verbal à votre message - c'est bien entendu ici qu'intervient la consultante en image !

4. Pensez à utiliser le noir et blanc

5. Votre photo doit être "lisible" sur les différents supports informatiques

6. Gardez la même identité visuelle sur tous vos supports

7. Faites faire votre photo par un(e) photographe professionnelle

Pour lire plus en détails les conseils de Ralitza, cliquez ici.

Je sais qu'internet est un world wild web où tout est copié, collé, recollé, recopié à l'infini.  Je me suis ici basée sur le travail d'une professionnelle de la photo et pour celles et ceux qui seraient tentés de recopier ce message, merci de mentionner le nom de Ralitza Sultanova, car c'est de son travail qu'il s'agit.

Posté par celira à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2013

Séance de consultance en image pour étudiants en relations publiques

Au début de ce mois, j'ai eu le plaisir de présenter le conseil en image aux étudiants de deuxième année de relations publiques de la Haute Ecole Lucia de Brouckère à Bruxelles.  Une bien belle après-midi avec des jeunes gens qui vont devoir chercher un stage et aborder le monde du travail l'année prochaine, j'ai beaucoup apprécié leur implication durant l'atelier et leur spontanéité !

Cliquez ici pour lire le reportage qui a été fait durant mon intervention.

2013-05-02 Coach image

Photo : Haute Ecole Lucia de Brouckère

Posté par celira à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :