On les porte souvent sans trop se poser de questions et pourtant... les couleurs véhiculent un message.  Si dans la vie privée les choix sont vastes et n'entraînent que peu de conséquences, il n'en va pas de même dans la vie professionnelle et il est bon de savoir quel message on veut faire passer pour savoir quelles couleurs on va porter.

Envie d'en savoir plus sur les couleurs ?  J'organise, le samedi 21 septembre, de 10 heures à 13 heures, un séminaire d'initiation aux couleurs.  Plus d'informations en cliquant ici.

Mais entretemps, et pour vous donner un aperçu du séminaire, voici déjà un peu de symbolique des couleurs.  Je vais me concentrer sur les couleurs "principales", à savoir le noir, le rouge, le bleu, le brun, le vert et le pourpre/violet et je me suis basée, pour préparer cet article, sur l'excellent livre de Michel Pastoureau, "Le petit livre des couleurs", paru en livre de poche et en vente à 4,85 € sur Amazon; j'ai également puisé quelques idées sur le net, à savoir sur www.code-couleur.com.

31Hx3+5t+2L

Source : Amazon

Commençons tout d'abord par le noir.  

Ceux qui me lisent régulièrement, qui viennent m'écouter lors de mes conférences ou encore mes clients, savent que le noir n'est pas mon ami.  Le noir n'est pas à proprement parler une couleur.  Il y avait, anciennement, deux noirs : le noir brillant, qui vient du latin niger et était un "bon" noir et le noir mat, inquiétant car associé à la terre et aux ténèbres représentant la mort et l'enfer.  Le noir balance toujours, aujourd'hui, entre ces deux attributs.

Du côté de ses avantages, le noir est sobre, élégant, simple, humble, il est l'attribut du pouvoir et de l'autorité.  Du côté de ses inconvénients, sa sobriété frise l'austérité et il est loin d'aller à tout le monde.  Le noir fait passer une idée de distance entre soi et les autres, voire d'arrogance; c'est pour les Occidentaux la couleur du deuil.  Il est associé à peu de choses positives : ne dit-on pas une colère noire, une humeur noire, broyer du noir, voir les choses en noir ?  C'est donc une "couleur" à utiliser avec parcimonie et je préfère nettement conseiller le gris anthracite, qui a les mêmes qualités sans en avoir les inconvénients.

 

Après le noir, vient le bleu.  

Michel Pastoureau le décrit comme "une couleur qui ne fait pas de vagues"qui a su, petit à petit, s'imposer comme une star des couleurs.  Longtemps mal aimé car difficile à fabriquer, le bleu, le bleu était associé à une mauvaise réputation voire au ridicule.  Il n'y avait d'ailleurs aucun terme en latin pour qualifier cette couleur et notre mot bleu vient du germanique "blau", de même que azur vient de l'arabe "azraq".  Mais le bleu a conquis ses lettres de noblesse au XIIè et XIIIè siècles, du fait d'un changement dans les idées religieuses et devient, au XVIIIè siècle, la couleur préférée des Européens.  C'est une couleur consensuelle, conservatrice, discrète, mais qui dans sa version foncée passe quand même un message d'autorité.  Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le drapeau européen et le drapeau des Nations unies sont bleus.  S'habiller en bleu fait passer une idée de confiance et de solidité : on sait que l'on peut compter sur vous.

 

Quant au rouge, on pourrait écrire des romans à son sujet.  

C'est une couleur hypnotique car double : rouge du feu, rouge du sang, la vie et la mort réunies en une seule couleur.  Le rouge vif est énergie, dynamisme, force, pouvoir, autorité, qui reflète un principe mâle; le rouge sombre est le rouge de l'interdiction (le "stop"), du secret (les "red light districts"), de l'alerte, de ce qui n'est pas révélé aux profanes et relève d'un principe femelle.  C'est la couleur par excellence, d'ailleurs le même vocable signifie "couleur" et "rouge" en espagnol et en latin.  C'est une couleur très forte et très importante, qu'il faut porter dans certaines circonstances, mais pas dans d'autres.  Si je dois donner un exposé face à un auditoire qui pourrait ne pas être acquis à ma cause, je vais porter du rouge.  Cette couleur d'un côté me donnera l'énergie pour affronter mes auditeurs et de l'autre, elle prouvera à mes auditeurs que je sais de quoi je cause.  Je le porterai avec parcimonie : un foulard ou, au maximum, une veste.  Plus, ce serait faire preuve d'agressivité !  

 

Le brun évoque une quant à lui la terre et donne donc une impression de solidité, de confiance, de douceur et de sérieux.  C'est une couleur neutre qui doit être employée à dose modérée.  Trop de brun ou de beige donne une impresssion de fadeur et si l'on veut avoir de l'impact, il faut l'utiliser avec parcimonie.

 

Le vert est une couleur qui n'a pas toujours eu bonne réputation.  

Couleur chimiquement instable, dangereuse et difficile à obtenir, elle a transporté cette instabilité au niveau symbolique et a longtemps été considérée comme une couleur inquiétante.  C'est la couleur du hasard, de la chance, du jeu (pensez au tapis vert et aux méchants dragons verts !), qui représente les deux versants d'une situation : nouvel amour et infidélité, fortune et infortune...  C'est durant la période romantique que le vert est remonté dans notre estime et que nous l'associons désormais à la nature, au végétal, à l'apaisement, à la concentration.  Les professions qui mettent l'accent sur la bonne santé et sur la "zénitude" aimeront s'entourer de vert.  Imaginerions-nous un magasin bio avec du rouge vif ?  Non, bien sûr; par contre le vert nous confortera imméditament dans l'idée que l'on est au bon endroit.

 

Et finalement, je termine avec le pourpre/violet.

 

Du côté positif, le violet incite au rêve, à la méditation et à la spiritualité.  Du côté négatif, c'est la couleur de la mélancolie et de la solitude; c'était aussi, au début du XXè siècle, la couleur du "demi-deuil", celle que l'on portait quand l'on avait retrouvé un peu de sérénité après la perte d'un être cher mais que l'on n'était pas encore de retour dans le tourbillon de la vie.  Une couleur pour les mamies le violet ?  Pas uniquement, c'est une couleur excellente pour toute personne dont le métier consiste à écouter les autres, à les apaiser et à les rassurer.

 

 

Inserts colorés : Colour Me Beautiful